J’ai testé un stage de Krav Maga

Je fais du Krav Maga depuis la rentrée, je cherchais désespérément un cours de self défense depuis des années, en mode: si j’ai quelques réflexes, le jour où j’aurais besoin de me défendre je saurais le faire. Il ne m’est jamais rien arrivé de bien grave, mais j’ai déjà été suivie dans le métro, interpelée (hé madam’, j’te parle), enfin vous voyez, des alertes inconfortables qui vous font réfléchir.

Pour moi le Krav Maga c’était le niveau au dessus, du vrai combat utilisé par les israeliens, j’ai tergiversé 2 ans et en septembre je me suis inscrite.

Sans titre3

Le Krav Maga fait partie de la fédération de karaté, c’est finalement du sport qu’il est le plus proche.

Krav Maga veut dire combat rapproché et effectivement moi qui aurait plutôt le réflexe de fuir, là c’est tout le contraire, vous entrez dans l’espace vitale de votre adversaire.

Ce que j’y ai découvert? Une philosophie de vie: on se protège des attaques extérieures mais on ne va pas au combat, sauf contraint par un adversaire avec de mauvaises intentions. Des personnes qui vous accueillent chaleureusement, vous respectent même si vous n’êtes qu’une ceinture blanche (autrement dit sans ceinture), vous aident à progresser, à adopter les bons gestes, vous donnent des conseils et vous rappellent qu’eux aussi, ils ont un jour débuté et que c’est normal que vous soyez « consciemment-incompétents ». La pratique, la répétition est au centre de l’apprentissage et au bout de quelques mois, je commence à moins me sentir consciemment-incompétente :). Je me surprends même à avoir (enfin) les bons réflexes (parfois). Je suis sur le chemin de l’apprentissage..

Petite digression de coach, je vous en montre un exemple. Le meilleur exemple pour ceux qui ont un jour passé le permis, c’est celui là.

  • Inconscient-Incompétent: c’est l’enfant qui ne sait pas qu’il pourra conduire un jour.
  • Consciemment-Incompétent: on a vu nos parents faire, donc on sait qu’on en sera capable un jour. On prend des cours et on se mélange les « pédales » (c’est le cas de le dire), rien ne marche, on a le sentiment d’être nul!
  • Conscient- Compétent: On continue les cours et on se répète ce que l’on doit faire: ralentir-débrayer-passer la vitesse-accélérer… rien n’est automatique.
  • Compétent-Inconscient: On conduit sans se poser de question, tout est automatique.

Sans titre2

Donc ne lâchez jamais l’affaire, si vous en êtes au stade Conciemment-Incompétent car c’est un passage obligé, plus ou moins long. Vous n’êtes pas nul, ou juste temporairement 🙂 Percévérez!

Bon, revenons à mon stage. Sur un coup de « folie » je me suis inscrite à un stage de 4h de Krav Maga le dimanche 1er décembre de 9.00 à 13.00, rendez vous à 8.30 (ouch!)

Mon amie que j’ai convaincue de s’inscrire en septembre, me demande: « Mais tu veux qu’on meurt avant noel? »

Pour la petite histoire, déjà une 1.30 chaque samedi, et nous sommes déjà cuites alors 4.00? L’instructeur termine de nous convaincre: Il y aura des pommes et du café! Ok on s’inscrit!

Les séances de Krav Maga commencent par du cardio, course dans la salle, pas chassés, échauffement de tous les muscles et articulations en mode HIIT (pour en savoir plus ici). Déjà au bout de 20mn il nous est difficile de respirer et le coeur est au taquet.

Puis pendant deux heures on alterne en combat deux à deux: boxe, attaque au couteau, attaques de bases pieds, jambes, bras.

Petite pause. Et c’est là que le fait que je consomme peu de glucides prends tout son sens, je n’ai pas d’hypoglycémie alors que d’autres sont déjà à bout.

Reprise des différents exercices jusqu’à 13.00 puis un petit apéro convivial entre combattants fatigués…

Je suis ravie de l’expérience, parce que l’instructeur de ce stage est un invité et que l’on apprend des techniques différentes, parce tenir 4.00 dans un stage très sollicitant, est un challenge pour moi qui suis une adepte des HIIT, sessions intenses mais courtes. Je suis clairement sortie de ma zone de confort et j’ai l’assurance maintenant que je peux le faire. Je crois qu’il est essentiel de régulièrement se challenger au delà de ses capacités.

Epilogue….. Dès le lendemain j’avais du mal à marcher 🙂 et durant la semaine suivante les deux muscles sur le dessus de mes cuisses étaient durs comme du bois, impossible de refaire une séance de squat 🙂 Un énorme bleu sur le bras, cela me fait toujours cela en attaque au couteau, parti en 15 jours. J’ai fait light toute la semaine, mais j’ai adoré cette sensation de fatigue qui a suivi. Un sentiment de travail bien fait!

Le Krav Maga a une vertu incroyable sur le corps car il renforce l’ensemble des muscles profonds du corps ce qui donne une ligne forte, évite les maux de dos et donne beaucoup d’assurance.

Vous l’aurez compris, je vous recommande de sortir de votre zone de confort et de vous amuser en choisissant de nouvelles activités.

Alors le Krav Maga, on s’y met?

Partager l'article: