Les secrets de la joie

La joie est une émotion que l’on aborde peu dans les blogs. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de fond de commerce pour cela ! Il est plus « vendeur » de parler des problèmes que des bonnes choses ! Et pourtant, ceux qui savent ressentir de la joie ont une capacité essentielle en eux de ressentir du bonheur ! Il est donc à mon sens essentiel d’utiliser cette étincelle pour allumer toute votre vie.

Faisons un petit tour au pays de la joie !

Qu’est ce que la joie ?

Tout d’abord c’est une émotion. Mais avant tout elle est multiple ! Savez vous faire la différence entre les différentes types de joie ?

  • Le matin, je me lève de bonne humeur, je suis gaie, radieuse
  • Quelque chose me fait plaisir, je suis contente, satisfaite et ravie
  • Pleine d’émotions négatives, je m’en suis débarrassée, je suis soulagée et apaisée
  • Je suis sortie de ma zone de confort en faisant une nouvelle tâche, je me sens fière, triomphante et glorieuse
  • Pleine de bien-être, je suis sereine
  • Je vais faire une activité prochainement, je suis excitée et enthousiaste
  • Quelqu’un me fait une surprise, je suis éblouie et émerveillée.

Cette émotion est visible sur notre visage, elle est donc facile à deviner. Si vous avez un enfant, regardez son visage le matin de Noël lorsqu’il découvre ses cadeaux. La joie c’est cela !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Podcast Bien-être : Marie Ange Alexandre

Un déferlement d’hormones

Au niveau de la biologie, il se passe aussi quelque chose au niveau des hormones !

Vous allez ressentir du plaisir (dopamine), de l’excitation (adrénaline), de la bonne humeur (sérotonine) et vous allez avoir envie de prendre vos proches dans vos bras (ocytocine). Vous allez ressentir une forme de chaleur, une accélération du rythme cardiaque.

La joie est une émotion qui pousse vers l’extérieur au contraire d’autres émotions comme la tristesse. Mais elle reste bien une émotion, donc à ce titre, c’est une adaptation à son environnement. Vous ne pouvez pas consciemment contrôler cette émotion, tout comme vous ne contrôlez pas l’arrivée de la tristesse ou de la colère.

Apprendre à la reconnaître

Nous ne sommes pas tout à fait égaux devant la joie. Si vos parents étaient très expressifs lors des moments de joie de la famille, vous êtes sans doute outillé pour la détecter. Si ce n’était pas le cas, cela reste à apprendre. L’arrivée de ses propres enfants est un moment formidable pour réapprendre à se laisser aller aux bienfaits de la joie.

A quoi cela ressemble la joie ?

Comme on l’a vu plus haut, vous allez ressentir physiquement la joie, restez donc à l’écoute de votre corps : vous allez avoir chaud, votre rythme cardiaque va s’accélérer, vous allez ressentir une certaine excitation, vous allez avoir envie de rire ou de sourire.

Savourez l’instant

Cherchez dans votre mémoire une expérience proche où vous avez ressenti cela. Ça y est ? Vous y êtes ? Repassez vous le film dans votre tête !

Chaque seconde comme un film que vous pouvez avancer, reculer à loisir. Décriptez chaque seconde, qu’avez vous ressenti, qu’est ce qui vous a fait plaisir, quelle sous-partie de l’émotion avez vous ressenti (fierté, amour, excitation, plaisir, émerveillement, enthousisme,…).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Et si on regardait l'épidémie du bon coté ?

Même si ce n’est pas très simple, persévérez, cela viendra en le faisant. Chaque déclinaison de la joie ne vous sera pas aussi familière. Si besoin, allez voir la définition exacte dans le dictionnaire. Utiliser le bon mot pour le bon sentiment est essentiel pour comprendre et se faire comprendre des autres. Et la bonne nouvelle, c’est que cela s’apprend à tout age.

Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi ce n’est pas appris à l’école, c’est tellement essentiel et surtout tellement inéquitable car fonction de l’éducation reçu.

L’éducation nationale a fait beaucoup de progrès déjà en introduisant la méthode CNV dans les écoles, il reste un pas pour aller plus loin.

Renforcer le moment

Ça y est vous avez savouré ? Maintenant renforcez ce moment. Comment ?

Un jour vous passez une mauvaise journée ? Vous avez eu peu de moment de joie dans votre journée ou de plaisir ?
Isolez vous quelques minutes.

Repensez à ce moment de joie que vous avez savouré tout à l’heure. Fermez les yeux, remettez-vous dans le contexte. Repensez à ce que vous aviez ressenti émotionnellement, aux odeurs, à physiquement ce que vous avez ressenti dans votre corps (élan vers les autres, chaleur de l’étreinte, …).

Vous sentez ce petit sourire poindre sur votre visage, ou mieux, ce petit « gloussement » qui arrive de nul part ?

Le cerveau ne fait pas de différence entre une situation réellement vécue et une situation simulée, alors utilisez de vieilles expériences pour se faire du bien !

Gardez ces petits moments dans votre coeur comme des moments de joie enfermés dans une petite fiole pour les jours où il y en aura moins.


La joie viendra contrebalancer la tristesse, la colère ou la peur.

Faites cet exercice et dites-moi en commentaire quel évènement qui vous sert de réserve pour des jours plus compliqués !

A bientôt

Magali

Partager l'article: