Le Lean Management au service de la maison

Pour ceux qui connaissent le Lean Management, je les vois déjà écarquiller les yeux et se demander ce qui m’est passé par la tête en choisissant ce titre d’article…

Pour les autres, peut être que le mieux, c’est de commencer par le début 🙂

Qu’est ce que le Lean Management ?

Le Lean Management est une méthode, inspirée d’une méthode japonaise utilisée par les usines Toyota en Californie dans les années 1990. Il est basé sur deux piliers : la suppression des gaspillages appelés MUDA, et l’amélioration de la performance à destination de la satisfaction du client.

Plus vous lisez et plus vous vous dites : « définitivement, elle est barrée », mais lisez jusqu’au bout, mon utilisation de la méthode va révolutionner votre façon de gérer votre maison. Faites moi confiance !

L’objectif du Lean est de rentre les processus fluides, sans gaspillage de façon a étre le plus efficace possible. Et quand, je dis efficace, vous commencez à me suivre, je pense gain de temps.

Je suis une experte en lean management, j’ai eu la chance de l’apprendre dans mon entreprise. Et je voudrais vous convaincre que lorsqu’on comprend la puissance de la méthode, il est possible de l’utiliser tout le temps et dans tous les cas, au service de son organisation personnel et surtout au service de son temps.

Le temps est notre bien le plus précieux. Plus vous en gagnez et plus vous pouvez le mettre au service de ce qui est vraiment important pour vous : temps en famille, temps avec vos amis, loisirs.

Le Lean management a commencé dans les usines sur les lignes de production, pour ensuite être adopté par les sociétés de services.

Exemple de la vie courante de processus Lean

Je suis allée, il y a quelques mois, chez l’ophtalmologue. Eux aussi se sont mis au Lean… Vous êtes accueilli par une assistante qui saisit votre dossier, puis vous fait entrer dans « le parcours client ». Une assistante médicale réalise les premiers tests, puis une deuxième prend le relai. Puis vous passez dans une salle d’attente dédiée à votre « cas » et vous passez chez l’ophtalmologue qui reprend tout votre dossier et formule son ordonnance, vous finissez par la secrétaire pour payer et imprimer l’ordonnance. Temps total de la prise en charge, de qualité : 20mn. La semaine dernière, j’ai choisi pour des questions de délai de rendez-vous, d’aller ailleurs, pour ma fille. Manifestement, ils n’ont pas compris le sens de la méthode qu’ils appliquent partiellement et qui perd tout de sa puissance. Temps total de la prise en charge 1h30. Durant ces 1h30, j’ai tout analysé. A la sortie, j’aurais pu leur faire un rapport d’audit d’amélioration 🙂

Avez vous le temps de perdre 1h entre deux ophtalmologues, de qualité similaire, pour des questions d’organisation interne ? Qu’auriez vous fait de cette heure si vous aviez pu la passer à autre chose ?

J’entends déjà certains d’entre vous me dire : « oui mais le Lean fait perdre tous les liens humains ! ». Franchement, je n’ai pas eu l’impression de gagner du lien dans ce dernier cabinet. J’ai juste passé du temps en salle d’attente avec ma fille à poireauter. Nous aurions été mieux à la maison, autour d’un goûters à rigoler !

Mais je m’éloigne un peu du sujet qui nous intéresse…

En quoi le Lean m’aidera dans mon quotidien à la maison ?

Parce que quand même, c’est pour cela que vous me lisez en ce moment. Enfin comprendre en quoi le Lean va vous faire gagner du temps…

Effet d’annonce 🙂 : Il y a 2 ans, je mettais 5h pour réaliser mon ménage le samedi matin, de 8h00 à 13h00. Actuellement, je ne mets plus que 2h30. Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous le savez déjà, mais vous ne savez pas pourquoi. J’ai réduit de 5h à 2h30, et pour le reste, chaque samedi matin, je vais faire mes courses de la semaine en drive, et j’accompagne ma fille à sa séance d’équitation, qui est un temps de qualité pour elle comme pour moi.

Ce qui fonctionne pour le ménage, fonctionne aussi pour la gestion du linge, comme pour tous les process de la maison. Et pour ceux qui sont auto-entrepreneur, je ne peux que vous conseiller de poursuivre votre lecture et d’appliquer ces concepts à votre business 🙂

Gagnez du temps et choisissez ce que vous en ferez ! Elle est belle ma promesse !

Les concepts utiles du Lean

Le processus

Choisissez un sujet que vous souhaitez améliorer : le ménage, le linge, le rangement de vos documents administratifs, la préparation de vos plats de la semaine…

Ecrivez le processus sur une feuille de papier, une page de votre whynote, votre ordinateur, le support qui vous correspond le mieux. Etape, après étape, comme cela se passe dans votre réalité. L’un après l’autre dans des cases qui se suivent par des traits.

A ce moment là, il n’est pas question de trouver des solutions. Ecrivez exactement ce que vous faites et comment vous le faites.

Je vous encourage d’ailleurs à repasser en revue « vos processus » une fois par an.

L’amélioration continue

Une fois le processus écrit, comme il existe actuellement, vous allez chercher tout ce qui vous parait bizarre, étrange, pas optimal. Naturellement, en l’écrivant, vous avez vu des aberrations auxquelles vous n’aviez jamais pensé avant d’écrire.

A plusieurs, on voit mieux les améliorations, car chacun va apporter sa pierre à l’édifice. Nous sommes tous plus ou moins sensibles à des choses en particulier. Donc n’hésitez pas à mettre à contribution toute votre famille. D’autant plus, si ils sont concernés par tout ou partie du processus.

Les gaspillages

Le lean les appelle MUDA 🙂 mais appelons-les : les gaspillages en français !

C’est tout ce qui n’est pas nécessaire au fonctionnement du processus et que vous pourriez mettre à la poubelle.

Il en existe 8:

  • Le transport, les déplacements de chose ou de soi
  • Les stocks définitifs et temporaires
  • L’attente
  • La surproduction
  • Les sur-process: trop de quantité, trop d’étapes, …
  • Les défauts, l’absence de qualité
  • Les compétences
  • Les mouvements inutiles

Passez en revue le processus à l’éclairage de chacun de ces gaspillages pour voir s’il y en a à retirer.

Voila, vous savez tout ! Facile, non ?

Quand on en a l’habitude, on voit des MUDA partout. Mais là vous vous dites : « je n’ai pas tout compris… « .

Prenons un exemple, mon linge.

Cas pratique de Lean à la maison : le linge

Je vous partage mon processus :

Passons le en revue étape par étape:

Le stockage du linge

Lorsque Sarah était petite, je lui ai installé un panier de linge sale dans sa chambre pour la responsabiliser sur son linge.. Aujourd’hui elle a 10 ans elle est beaucoup plus autonome. Lorsque je fais la lessive, cela m’oblige à aller chercher ce panier dans sa chambre (MUDA : mouvement inutile). Je viens donc de supprimer ce panier. Pendant quelques jours, elle a cherché son panier, a grogné de devoir aller dans la salle de bain, a tenté de laisser son linge parterre des fois qu’une âme charitable fasse à sa place. J’ai failli revenir en arrière, mais j’ai tenu bon et en 15 jours c’était plié.

La lessive

J’ai deux lessives de couleur et une lessive de blanc chaque semaine, je pourrais mettre en place deux paniers : un blanc, un couleur, mais je n’en ai pas la place dans ma salle de bain. Le volume de ces trois lessives rentre dans le panier à linge. Donc je trie au moment des lessives. C’est une légère perte de temps pour moi, au titre des MUDA ce serait du sur-process, c’est à dire que le linge pourrait être trié du premier coup efficacement. Ce sera pour quand j’aurai une buanderie ou une salle de bain plus grande 🙂

Il est possible de mettre des lingettes évitant la décoloration du linge ou le grisaillèrent du linge pour éviter le MUDA défaut/erreur et ainsi ne plus trier son linge MUDA sur-process.

Autre sujet, le stockage de la lessive et de l’adoucissant. Un jour j’ai lu qu’on pouvais supprimer l’adoucissant tout simplement, en fonction de la qualité de son eau. C’est ce que j’ai fait, sans rien dire à la famille… Personne ne s’en est jamais plaint 🙂 De l’adoucissant en moins, c’est au titre des MUDA, un stockage en moins, des mouvement inutiles en moins, et du point de vue du portefeuille des euros en moins de dépensés !

Le séchage du linge

Je trie mon linge comme ceci : s’il peut aller au sèche linge il passe directement de la machine à laver au sèche linge qui est à coté, le reste va dans ma panière de linge propre qui me permet aussi d’aller jusqu’à l’étendoir.

Là, ce n’est pas Lean, mon étendoir est à l’étage, encore une histoire de salle de bain trop petite.. Idéalement mettez l’étendoir à coté de la machine au même titre que le sèche linge (MUDA déplacements inutiles)

Vous pouvez aller plus loin en choisissant systématiquement des vêtements qui passeront au sèche linge et supprimer l’étendoir (MUDA mouvement inutile et attente)

Les jours où je suis absente une partie de la journée et que je souhaite que mon mari avance le linge, je fais des lessives uniquement de linge qui va au sèche linge, comme cela il peut prendre tout ce qu’il y a dans la machine et la mettre au sèche linge sans risquer de faire une catastrophe. Si vous avez l’oeil, vous me direz que je compense le MUDA : compétences et qu’il « suffirait » de former mon mari au tri du linge.

Sur ce point, j’ai un nouveau concept du Lean à vous partager, mais je le ferai à la fin de l’article pour ne pas tout mélanger.

Le rangement-repassage

Pour cela vous avez plusieurs choix : laver-repasser-ranger, dans cet ordre. Je n’aime pas repasser ! Et j’ai été traumatisée pas le « non-rangement » de mes parents, ils dédiaient une chambre d’amis au stockage du linge en mode montagne de linge sur le lit, lorsque tu avais besoin de quelque chose il fallait « fouiller » dans ce tas pendant des heures… L’enfer !

Un jour j’ai lu un conseil sur internet : ranger puis repasser. Comme je n’aime pas repasser, je le fais vite fait pour quelques linges en particulier le matin même ou mieux pour la semaine entière. De toute manière si je repasse avant, je le plie mal et ensuite je suis obligée de le repasser une deuxième fois (MUDA compétences; il suffirait que je prenne quelques cours pour apprendre à plier comme Marie Kondo…). Donc je range sans repasser. Je fais aussi mes choix de vêtements pour qu’ils n’aient pas besoin d’être repassés, c’est plus simple en hiver qu’en été.

Porter ses vêtements

C’est typiquement le lieu des MUDA compétences et surproduction. J’ai appris à ma fille que nous pouvions remettre le même pantalon deux jours de suite. Cela dépend bien entendu de l’état du pantalon, mais à 10 ans, c’est possible. Elle avait à elle seule autant de linge à laver que mon mari et moi réunis. Il fallait donc lui apprendre des choses 🙂

Avons nous regardé le processus dans son ensemble ?

Revenons à nos 8 MUDA, les avons nous tous trouvé ? Oui ! Je vous encourage une fois ce travail fait de vérifier si vous n’avez pas oublié un petit MUDA quelque part au passage car nous sommes plus « entrainés » à en voir certains que d’autres !

Je vous avais promis de vous expliquer un autre concept du Lean : Le flux tiré

Lorsque je fais ce processus de nettoyage du linge, est ce qu’il vaut mieux tout faire en même temps ou fractionner le processus, je m’explique : Vaut il mieux lancer les lessives chaque jour de la semaine puis stocker le linge au fur et à mesure ou faire tous les lavages le vendredi, pour ranger le samedi. Du point de vue du Lean, il vaut mieux faire la deuxième solution, c’est à dire tout faire en flux tiré, sans qu’il n’y ai de stockage (MUDA stockage et MUDA attente). Du point de vue de l’organisation, il est aussi plus efficace de tout ranger en une seule fois plutôt que de ranger à chaque lessive sèche (loi de Carlson).

En conclusion

Passez en revue l’ensemble de vos processus de la maison à l’éclairage de Lean, des MUDA et vous verrez vous allez gagner un temps incroyable, que vous pourrez mettre au service du temps passé avec les vôtres ou du temps passé à vos projets.

Gardez en tête que vos processus ont parfois des zones communes. Lorsque vous améliorez un processus pensez à vos processus connexes et vous multiplierez vos temps gagnés : exemple acheter de la lessive et de l’adoucissant touche votre processus courses; acheter des vêtements qui ne se repassent pas touche le processus achats de vêtements. Pensez toujours largement, afin de faire des choix qui améliorent aussi vos processus connexes.

Et si vraiment vous n’êtes pas convaincu, gardez au moins en tête les différents MUDA. Avec eux, vous allez déjà réussir à supprimer de nombreux gaspillages de votre vie et gagner pas mal de temps au quotidien !

Cette méthode est prometeuse, qu’en pensez vous ?

Mettez moi en commentaires les astuces que vous avez pour le linge ou pour le reste de la maison, cela m’intéresse. « Seul on va vite, ensemble on va loin » !

A bientôt

Magali

Partager l'article: