Et si on regardait l’épidémie du bon coté ?

Préambule :

Cet article n’a pas pour but de minimiser l’épidémie dans laquelle nous nous trouvons. Je suis comme vous, inquiète pour mes proches âgés, pour ma fille et pour tous les gens que j’aime. Je ne minimise pas les choses, ni ne les aggrave … Cet article est un billet d’humeur pour apporter un peu de positivisme dans ce monde d’inquiétude.

Et si on regardait l’épidémie du bon coté ?

Ma fille n’a plus école, il va me falloir télé-travailler. Le délai de fin n’est pas donné mais on peut vite comprendre, en regardant le calendrier, que cela ira jusqu’après les vacances de printemps. Pour nous ce sera fin avril.

Se réorganiser

Il va falloir évidemment se réorganiser. Nous n’avons pas tous la même capacité à anticiper ce changement et à l’intégrer. Préparer un bureau pour télé-travailler le plus au calme possible sans oublier ses enfants … Préparer l’école à la maison avec l’aide plus ou moins abouti de l’éducation nationale … Préparer les repas pour toute la famille pour le midi et soir chaque jours … Anticiper si l’on est auto-entrepreneur les commandes et surtout les désistements de clients … Gérer l’isolement nécessaire au retrait de l’épidémie.

Il est essentiel que vous « glissiez » dans une nouvelle organisation le plus vite possible.
Si vous vous arrêtez de lire mon article là maintenant et que je vous demande : Qu’est ce qui va changer? Comment allez vous vous y préparer ?

Prenez 5 mn pour y réfléchir …

Avec les enfants

Nous avons de la chance si on regarde bien. Nous sommes en route vers le printemps et les prochaines semaines s’annoncent clémentes du point de vue du temps.

Les enfants ont besoin de continuer à apprendre des choses

C’est le moment choisi pour leur transmettre ce que l’on sait. Loin de l’école, nous pouvons nous réinventer une école à la maison à notre image.

Certaines de mes amies sont inquiètes. Nous portons tous en nous notre relation à l’école. Mais prenons un peu de recul.

Nous voulons le meilleur pour nos enfants. Mais si on regarde bien à la loupe ce qui se serait passé pendant ce mois mis entre parenthèse. Ma fille aurait eu une semaine au cirque, quelques sorties athlétisme et autres, deux semaines de vacances. Donc si on regarde bien, elle aurait eu environ 15 jours de cours. Qu’est ce que 15 jours dans une vie … Je ne minimise pas le rôle essentiel de l’école, j’en suis convaincue, mais je ne veux pas non plus lui donner une place qu’elle ne doit pas avoir. Nos enfants apprennent énormément avec nous. Reprenons cette place un mois. De nombreuses familles font le choix chaque année de faire l’école à la maison. Nous en sommes donc capables 3 semaines …

Mon plan de bataille, cours de l’éducation nationale ou non, c’est math et français tous les jours, elle travaillera à mon bureau pendant que je répondrais à mes mails. On trouve sur le net des cours et exercices adaptés à chaque âge et pour ma part, j’avais investi dans un cahier type cahier de vacances mais destiné à l’année pour le CM1. C’est très pratique : un cours à lire et des exercices. Le temps de le faire vous êtes assez tranquille sauf si cela coince. Elle fera donc 1 cours de chaque par jour.

Pour le reste nous ferons des activités en lien avec l’histoire, la géographie et les sciences, mais en mode appliqué. Cela renforcera les connaissances théoriques.

Pour les apprentissages c’est plié !

Les enfants ont besoin de bouger

Si vous l’oubliez, vous êtes MORT! 🙂 Ma fille à l’école, fait plusieurs heures de sport par semaine et en dehors entre gym, équitation, escalade, 8 heures de plus… Donc il est essentiel de faire, avec elle c’est mieux, au moins 1 heure par jour de sport, sinon elle va vite devenir insupportable, ingérable, … Prenez le soin de les faire sortir chaque jour : jouer avec eux, pour libérer leur énergie et profitez pour libérer la vôtre. Sinon vous aussi, après quelques jours d’enfermement vous serez à point !

Nous avons prévu de jouer 30mn à midi et 30mn vers 18h00 chaque soir, ensemble. Nous l’avons fait vendredi soir, ensuite c’est une autre enfant, sympa, concentrée, détendue.

Profitons en pour revenir à ce que nous connaissions enfants, jouer dehors, marcher, courir,…. Il suffit que je sorte 30mn avec ma fille pour jouer pour qu’elle ne revienne finalement qu’une heure ou deux après. Réapprenons leur à jouer comme nous avant.

Les enfants ont besoin de votre présence

Télé-travailler est un luxe pour soi et pour votre employeur. La plupart pense que nous allons moins travailler que lorsque nous sommes au bureau. Je ne suis pas complètement d’accord. Au bureau nous sommes tentés de faire des pauses avec les collègues pour prendre un café. Nous sommes interrompus plus ou moins souvent par des questions qui intéressent les autres mais qui vous déconcentrent. Chaque fois que nous sommes interrompus nous mettons 20mn à nous replonger dans notre dossier à un niveau de concentration suffisant pour traiter le dossier correctement.

Je travaille un jour en télétravail par semaine depuis 2 ans et c’est une révélation pour moi et un gain de temps incroyable dans mes dossiers !

Je pense que c’est vraiment fonction de l’âge des enfants. Plus ils sont jeunes plus ils auront besoin de vous.

J’avais déjà fait des tests avec ma fille de 9 ans, elle peut rester environ 1h30 à s’amuser seule donc j’ai prévu d’aller la voir toutes les heures et demi dès lundi et je m’ajusterai. Je passerai 15mn avec elle et repartirai travailler. L’équivalent de ma pause café au bureau. D’ailleurs si j’arrive à me faire couler ce café, ça sera ma pause café 🙂

Trouvez ce qui fonctionne avec les vôtres !

Intercalez jouer seul, jouer ensemble, présence, absence, discussions et normalement tout devrait bien se passer et votre employeur devrait vous trouver aussi productif que d’habitude.

Les enfants n’ont pas besoin d’écrans, mais bon …

Nous sommes tous d’accord pour dire que les écrans sont à limiter. Cependant, bien choisi et bien piloté par un parent, cela peut être un formidable outil de culture.

Ma fille est fana des « c’est pas sorcier », qu’ils regardent d’ailleurs à l’école. J’en ai déjà prévu un par jour pour la semaine.

Et soyons transparents, nous savons tous que nous y aurons recours dès lors que nos enfants seront trop envahissants en journée. Ne nous jetons pas la pierre, nous ferons tous pareils.

L’idée est d’anticiper au mieux pour leur servir du « bon écran ». Cherchez sur le net tout ce qui est en lien avec le programme de l’école du moment. C’est ludique et cela fait passer le temps !

Avec nous

Et nous dans tout cela ?

Nos objectifs

Où en êtes vous des objectifs que vous vous êtes fixés cette année ? avez vous pris un peu de retard ? Moi un peu …

Télé-travailler c’est pour moi gagner 1h par jour de trajet.

Cette épidémie a vu fermer bon nombre de cours de sport pour ma fille, 8h en tout. Même si je ne perds pas mon temps lorsqu’elle est à ses cours, je gagne un vrai pouvoir de temps pour le mois qui arrive.

J’ai deux formations en attente de finalisation, je vais profiter de ce mois pour les finaliser. Pour mes objectifs de poids, je vais en profiter pour maitriser mieux mes repas, puisque je suis à la maison, y compris le midi, et pour me programmer du sport tous les jours, avec ma fille ou sans. Plus aucune perte de temps pour me déplacer à la salle de sport. Le tout devrait me permettre de rattraper mon léger retard sur le sujet 🙂

Et vous quel objectif peut gagner de cette situation ?

La vraie force, c’est d’apprendre de cette épidémie

Demandez vous ce que vous devez apprendre de cette épidémie ? Pour ma part, une partie de mes activités sont des activités de formation en présentiel. Evidemment, mes formations vont être reportées. J’ai déjà diversifié mes différentes sources de revenus, donc une formation déplacée n’est pas une catastrophe pour moi.

Si cette épidémie est une catastrophe professionnelle pour vous, il vous faut absolument réfléchir à comment faire autrement, diversifier vos entrées d’argent, essayer de modifier votre travail pour le rentre imperméable à toute épidémie, profiter de ce mois à vide pour booster les prochains mois (marketing, vente,…), prendre le temps de réfléchir mieux pour réussir mieux.

De mon coté, je réfléchis à dématérialiser mes formations pour qu’elles soient accessibles en ligne.

Mon travail de coach en présentiel est lui aussi frappé en plein coeur par cette épidémie, je communique donc largement sur la possibilité de les faire en ligne, je me suis inscrite sur un site de coachs en ligne.

Passez vos activités au cribles et cherchez ce que cette épidémie peut vous apporter comme retour d’expérience.

Prenez soin de vous !

Je vais me répéter, mais ce qui me semble essentiel c’est de cultiver sa santé au quotidien. Manger sainement des fruits et des légumes majoritairement crus ; boire de l’eau (bein oui hein ! on attendra la pénurie pour finir son vin) ; faire du sport : marche, vélo, HIIT, badminton dans le jardin, … ; méditer ; lire ; prendre des vitamines et bien dormir …

Sortez pour des marches en forêt, en famille.

En conclusion

Fermez les yeux… si si… allez y…

Imaginez la semaine prochaine de manière idéale. Elle serait comment ? Que feriez vous ? Comment le feriez vous ?

Une fois que vous l’avez bien visualisée, qu’est ce qui la rend si idéale ? 

Anticipez tout ce que vous pouvez faire pour la rendre comme cela …

Souvent être heureux est une question d’état d’esprit. Mettez vous en tête que tout va bien se passer …

Dites moi en commentaire comment vous allez rendre votre semaine idéale ?

 

 

 

 

Partager l'article: