Découvrez vos compétences comportementales

Je suis sure que cela vous est déjà arrivé ! Vous participez à un projet dans votre entreprise ou vous appartenez à une association et le projet sur lequel vous êtes en train de travailler capote. Personne n’était d’accord, certains ont freiné, certains on tiré la couverture à eux, conclusion le projet est bloqué !

La faute à l’absence de soft skills dans le groupe !

Les soft skills c’est quoi ?

Cela se traduit par « compétences douces« , autrement dit les compétences comportementales. Il y en a un grand nombre, lorsqu’on cherche des listes sur internet on en trouve facilement prêt de 50…

Précédemment, dans les entreprises, les recruteurs regardaient uniquement les compétences techniques, le savoir-faire de la personne. Nous avons tous eu des collègues avec des compétences techniques indéniables mais avec des comportements avec leur hiérarchie ou en projet avec leurs collègues absolument détestables.

Ceux qui me semblent les plus indispensables pour tout projet professionnel ou personnel sont les suivants :

  • Organisation
  • Capacités relationnelles
  • Capacité à apprendre
  • Coopération
  • Négociation
  • Management bienveillant
  • Esprit d’équipe
  • Créativité
  • Compétences numériques
  • Résolution de problèmes
  • Esprit critique (constructif hein ?)
  • Intelligence émotionnelle
  • Jugement – Prise de décision
  • Sens du service
  • Flexibilité
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Vos Objectifs doivent être SMART

Vous comprenez mieux maintenant pourquoi je dis qu’elle sont si essentielles dans tous les projets. Ce sont des facteurs clés de réussite ou de non réussite.

Pourquoi bien connaître ses compétences comportementales est important ?

D’abord, cela vous permettra de bien vous positionner dans un groupe pour n’importe quel projet, qu’il soit professionnel ou personnel. Vous saurez ce qui manque à l’équipe pour réussir et vous saurez aussi à qui ne pas faire appel car ses compétences comportementales ne correspondent pas au projet. Un projet c’est comme une bonne soupe, il faut y mettre de bons produits, des produits complémentaires pour que la soupe ait la bonne texture, le bon goût, que chaque aliment relève le goût des autres. En projet c’est pareil, il faut avoir de bonnes compétences techniques complémentaires mais aussi de bonnes compétences comportementales complémentaires. C’est valable, autant pour les grandes entreprises que pour les TPE, et que pour les micro-entreprises qui travaillent avec des partenaires.

Ensuite, cartographiez bien les compétences techniques et les compétences comportementales dont vous aurez besoin et choisissez vos partenaires en fonction.

Et pour finir, il est essentiel que vous connaissiez bien les vôtres car de plus en plus de recruteurs s’intéresseront à ces compétences-là, les clients aussi d’ailleurs. Le marché du travail est tendu. Il existe bien des professions qui manquent de candidats, mais dans de très nombreux cas, lors d’un entretien d’embauche vous serez en concurrence avec de très nombreux profils. A compétences techniques équivalentes c’est bien ces soft skills qui feront la différence. J’irais même plus loin, j’ai eu l’occasion de faire de nombreux recrutements tout au long de ma carrière, et à compétences techniques différentes, c’est souvent les compétences comportementales qui feront pencher la balance vers un candidat parfois moins expérimenté.

Comment cartographier ses compétences ?

C’est assez simple. Vous trouverez sur le net des listes de soft skills assez longues, passez-les en revue et surlignez celles que vous vous attribuez. Soyez honnête !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pomodoro ou l'art de gérer son temps avec une tomate...

Ensuite, questionnez des personnes bienveillantes de votre entourage : parents, conjoint, amis, collègues, patron. La pause café (ou non café) est un bon moment pour poser cette question dans un espace de détente. Oubliez les personnes avec qui vous avez des tensions ou avez eu des tensions. Il ne serons pas forcément objectifs ou bienveillants.

Si vous avez un entretien d’embauche, reprenez votre liste de compétences douces, regardez celles qui apportent de la valeur ajoutée au poste que vous souhaitez avoir. Choisissez en 4 ou 5. Oui, je sais vous en avez beaucoup plus que cela mais l’objectif est bien de donner une idée au recruteur de ce que sont vos qualités pour le poste, pas d’en faire un dictionnaire de vos 200 qualités. Revenons à nos moutons, prenez en 4 ou 5 parmi votre liste, puis trouvez des exemples dans votre vie personnelle ou professionnelles qui illustrent bien cette compétence. Vous êtes prêt pour un premier entretien !

N’hésitez d’ailleurs pas à les mettre dans votre CV, c’est très tendance !

En développer des nouvelles ?

Si je vous pose la question : innées ou acquises ? Qu’allez vous me répondre ?

Acquises bien évidemment ! Vous avez appris vos Soft Skills de vos parents, grand-parents, votre conjoint et autres mentors du quotidien. Nous modélisons à longueur de journée sans nous en apercevoir. Plus on perçoit le comportement de l’autre comme bon et plus on le modélise pour faire comme lui si on en a besoin.

Servez-vous de ce point pour progresser sur celles qui vous manquent et qui vous semblent nécessaires !

Utilisez-les au quotidien, dans toutes les sphères de votre vie ! C’est de la répétition que viens la compétence.

Quel est votre Soft Skill majeur ? Dites-le-moi en commentaire.

A bientôt

Magali

Partager l'article: