Comment choisir son coach ?

Vous vous demandez ce qu’est le coaching, comment cela se passe et comment choisir son coach ? Et bien je vous propose de regarder ma vidéo qui vous explique tout à ce sujet.

N’hésitez pas à franchir le pas ! Un premier contact ne vous engage à rien et si vous franchissez le pas, vous allez progresser très rapidement pour atteindre vos rêves ! Vous ne prenez aucun risque !

Transcription de la vidéo

Comment choisir son coach, c’est une question importante !

Le coaching est encore quelque chose d’assez peu connu et un certain nombre d’entre vous ont encore un peu peur de faire appel à un coach, parce qu’ils ne savent pas bien comment le choisir, qu’est-ce qu’il faut absolument regarder quand on souhaite se faire accompagner par un coach. Je suis là pour ça aujourd’hui !

Je vais vous donner toutes les clés pour choisir le bon coach, celui qui vous correspond bien.

Votre coach doit vous correspondre !

La première des choses, c’est qu’il doit vous correspondre. Alors, regardez ce qu’il fait, regardez ce qu’il publie, regardez la façon dont il se comporte avec les autres. Ca vous donnera beaucoup d’informations, en fait, sur la façon dont il est aligné sur ses propres valeurs.

C’est important, quand vous regardez ce coach communiquer, que cela, quelque part, résonne avec vos valeurs avec vos besoins, avec, finalement, l’idée que vous vous faites du partage de cette relation.

Ca va être une relation relativement proche, vous allez lui dire un certain nombre de choses qui sont importantes pour vous et donc c’est important qu’il soit, à vos yeux, aligné entre ce qu’il fait, ce qu’il dit, ce qu’il pense et ce qu’il dégage.

Faut il qu’il soit diplômé  ?

Aujourd’hui le métier de coach n’est pas encore complètement réglementé, même s’il existe un certain nombre de formations diplômantes et reconnues par l’état français.

Aujourd’hui c’est encore un peu flou, ce qui entoure le métier de coaching. Je vous encourage moi, à aller plutôt vers un coach diplômé. Ca veut dire qu’il aura fait un certain nombre d’études diplômantes pour pouvoir vous accueillir et pour finalement exercer son métier.

Mais en fait on peut avoir aussi des coachs qui ont beaucoup d’expériences et qui apportent beaucoup de valeur à leurs clients même sans avoir forcément passé un diplôme.

Donc je dirais que c’est quelque chose que vous allez pouvoir voir sur le terrain, lors d’un premier échange avec votre coach vous allez pouvoir sentir, percevoir, s’il est très à l’aise et le questionner sur son expérience : s’il a un diplôme, si c’est un diplôme reconnu par l’état français ou pas. Donc, à vous finalement de définir à qui vous allez faire confiance dans ce processus là d’échange et de progression.

Faut il mettre en place un contrat ?

Au début le coach doit vous proposer un contrat. En fait, ce contrat là, il va vous parler de quoi ? Il va vous parler de confidentialité, puisque en fait tout ce que vous allez lui raconter doit rester dans la sphère d’échange de coaching et donc ne doit pas être divulgué à l’extérieur. Ça c’est le premier engagement que le coach doit avoir vis-à-vis de vous.

Le coach doit avoir une certaine éthique, il ne doit pas projeter ses propres expériences sur vous. Il doit vraiment être dans une écoute active de ce qui vous arrive, de la façon dont vous percevez votre monde ,et la façon dont vous percevez vos problèmes. Il ne doit en aucun cas projeter sa propre réalité sur vous. Ça, vous allez le voir assez rapidement, dès la première séance, si vous mettez en place un contrat de coaching ou pas, ça vous semblera déjà un peu plus professionnel que si on commence comme ça tout de suite, sans avoir finalement posé les bases de ce qui va se passer entre vous par la suite.

Est ce de la psychothérapie ?

On va passer maintenant à ce que n’est pas le coaching, c’est une bonne façon de savoir dans quoi on se lance quand on fait un coaching c’est de savoir ce que ça n’est pas. 

Ce n’est pas une séance avec un psychologue, c’est à dire que le psychologue va s’attacher essentiellement à réparer des problématiques qui sont logés dans le passé, le coach va se baser plus tôt sur ce qui se passe aujourd’hui dans votre vie, pourquoi ça fonctionne, et pourquoi ça ne fonctionne pas et comment vous pouvez progresser vers le futur

Il ne s’attachera pas sur tout ce qui est passé, par contre il pourra détecter, parce qu’il a été formés correctement, il pourra détecter en fait des problématiques qui sont liées au passé, vous encourager à le voir un psychologue. Je le fais assez régulièrement, moi, dans mes séances, on met entre parenthèses une partie de la problématique des clients et je les encourage à aller voir un psychologue, et à revenir me voir par la suite, une fois que ce problème est réglé. Parce que parfois, les choses qui se sont passées dans votre passé peuvent vous empêcher de progresser dans le futur.

Le coaching, est ce du conseil ?

Le coaching ce n’est pas non plus du conseil, c’est à dire que n’attendez pas d’un coach qui passe son temps à vous conseiller ce que vous devez faire. Il doit vous poser un certain nombre de questions. D’ailleurs il ne vous posera que des questions qui sont en général des questions ouvertes, c’est-à-dire que vous ne pourrez pas répondre par oui, vous ne pourrez pas répondre par non, il va falloir développer, c’est justement tout l’atout de ce coaching, c’est d’aller plus loin et finalement de vous faire aller plus dans le détail de choses pour lesquelles vous n’auriez pas été seul sans coaching. Donc il va vous poser majoritairement tout un tas de questions et il va vous donner assez peu ses propres solutions à lui.

L’objectif c’est vraiment que vous découvriez dans votre réalité à vous quelles sont vos solutions, qu’est-ce que vous pouvez mettre en place vous, parce que vous avez votre identité propre et que vous êtes une personne indépendante, vous avez besoin de trouver vos propres solutions.

La solution que, par exemple ,moi, j’ai mis en place dans ma vie pour régler mon problème ne sera évidemment pas la solution que vous pourrez mettre en place, même si les expériences peuvent se partager et qu’on peut avoir un bout de conseil, mais là encore une fois le coach va prendre le soin de vous expliquer qu’il est dans une phase de conseil et pas du tout dans une phase de coaching.

Il pourra vous donner des exercices à faire en intercession, il pourra vous conseiller de lire un livre ou de vous documenter sur un sujet en particulier, parce qu’il aura compris que la problématique vient de là et que vous avez besoin de comprendre un certain nombre de fondamentaux théoriques, pour aller plus loin.

Mais par contre, il ne fera pas de conseil, c’est à dire que vous n’êtes pas comme dans le coaching, par exemple, sportif, en face de quelqu’un qui va vous donner les conseils pour vous faire progresser. C’est vraiment vous qui trouvez à l’intérieur de vous toutes les solutions dont vous avez besoin parce que vous êtes plein de ressources et en fait, vous ne vous en rendez pas compte, mais vous avez toutes les ressources en vous !

Durée et fréquence des séances

Le temps d’une séance c’est en général 45 minutes – une heure

Alors pourquoi c’est relativement court ? En fait, ça permet d’être assez productif et assez rapide.

Peut-être que les premières séances, elles seront un tout petit peu plus longues, parce que vous en avez besoin. Finalement vous arrivez avec votre valise de tout un tas de choses dont vous voulez parler et ensuite peut-être qu’on pourra définir quel est le sujet que vous voulez traiter en priorité. Donc la première séance est parfois un peu plus longue, elle permet vraiment de déposer ce que vous avez à déposer. Parfois, il ya beaucoup de personnes qui n’ont pas forcément une écoute très active autour d’elles ou ne peuvent pas forcément exprimer leurs problématiques.

Là, c’est vraiment le moment de pouvoir l’exprimer, la première, elle est parfois un tout petit peu plus longue elle peut aller jusqu’à une heure et demie et puis parfois parce qu’au bout des 45 minutes- une heure, on commence à débobiner quelque chose d’intéressant, moi, je ne m’autorise pas à couper ce moment, cet élan là, qui aura disparu à la fois suivante. Donc on va jusqu’au bout de ce qu’on était en train de tirer comme bobine.

La fréquence entre séances, en général, on préconise trois semaines à un mois, puisque en fait vous aurez fixé en fin de séance un certain nombre d’actions à réaliser et parfois, le fait de les réaliser, ça peut prendre un petit peu de temps et puis on bouge des choses quand on a un bon coaching. C’est à dire que vous allez réfléchir à certains nombre de choses que vous n’aviez pas forcément imaginées avant, qui vont vous demander d’explorer des zones qui sont pas globalement des zones que vous n’avez pas explorées jusque là, et donc ça peut nécessiter un peu de temps pour que vous ayez le temps vraiment d’assimiler tout ça, de prendre les choses en mains correctement, de les intégrer avant de revenir en coaching pour une deuxième séance.

Et le nombre de séances idéales ?

Alors c’est quoi le nombre de séances idéal ? Alors évidemment, quand vous me posez cette question là, bein je sais pas tout à fait répondre !

Cela dépendra de la problématique, ça dépendra du nombre de problématiques, ça dépendra du temps nécessaire. Vous avez finalement des coachés, qui assez rapidement comprennent le fonctionnement du coaching, et assez rapidement répondent du tac au tac à toutes les questions de plus en plus rapidement.

En général, il faut six séances. Quand les choses sont un peu plus longues et que les progressions sont plus élevées on peut être à une douzaine de séances, mais là on parle déjà d’un coaching qui va durer quasiment une année.

Est ce qu’un coach se fait coacher ?

Vous m’avez demandé si un coach se fait coacher, alors, évidemment un coach se fait coacher, ou en tout cas un bon coach se fait coacher, puisqu’en fait on se retrouve nous aussi, à votre contact, relié à vous sur tout un tas d’émotions. On est très engagé avec vous dans cette relation de coaching, on a envie que vous progressiez, on a envie de vous avanciez, donc on porte aussi une partie de ce que vous apportez en séance. Il est essentiel, pour rester le plus neutre possible et vous apporter le plus de valeur possible de se faire coacher régulièrement, de façon à ce que nous aussi nous puissions progresser dans notre activité de coach.

Est ce que je peux attendre un résultat ?

Est ce qu’on obtient des résultats ? Je dirais 95% du temps oui ! 

Les clés, vraiment, de la réussite c’est l’engagement que vous mettrez dans ces coachings. En fait, vous venez non pas pour, finalement, nous transmettre la problématique en attendant qu’on vous donne des conseils. On est vraiment dans une relation, engagés tous les deux dans une progression, donc vous êtes aussi acteurs des différentes actions, que vous mettez en place et donc c’est le fait d’être engagé, c’est le fait d’être acteur et de faire les différentes actions que vous vous êtes fixés en intercession, qui vont faire que vous allez progresser.

Si vous arrivez en vous disant : « bon, le coach va tout faire et moi finalement je fais rien entre deux rendez-vous », vous ne faites pas les actions qui sont définies, la progression n’arrivera pas. Donc, c’est toujours une question d’engagement et la première personne qui doit être engagée : c’est vous !

Voilà ce que je peux vous dire sur comment on choisit son coach, sur une séance de coaching, sur le nombre et la fréquence des séances de coaching.

Si vous voulez travailler avec moi ça sera avec grand plaisir !

Allez dans la page du Blog « Coaching avec moi ? » vous allez trouver un formulaire avec un certain nombre de questions,  répondez aux questions et je vous recontacterai avec grand plaisir rapidement à bientôt !

Partager l'article: