Challenge Carb Cycling: Livre Choose to lose Chris Powell

Pour bien maîtriser tous les éléments de mon objectif, il est essentiel pour moi d’augmenter mes connaissances sur le sujet. J’ai donc choisi de lire CHOOSE TO LOSE de Chris Powell.

Si vous zappez sur votre télé de manière compulsive (comme l’ancienne moi, la nouvelle n’a presque plus le temps 🙂 ), vous êtes déjà tombé sur cette émission américaine où un beau gosse et sa femme font perdre en quelques mois des centaines de kg à leurs clients à la mode militaire et à américaine!

Et bien Chris c’est le beau gosse en question.

Il existe de nombreux livres sur le Carb Cycling mais tous en anglais… Je ne suis pas excellente en anglais, mais cela me permettra peut être de m’y remettre un peu. Et si cela servait deux objectifs finalement 🙂

Ce que j’y ai appris?

La déontologie de sa pratique

Chris est un vrai coach professionnel qui s’exprime avec beaucoup de déontologie. C’est important pour moi de lire et de m’enrichir auprès de personnes compétentes et déontologiques. Il a une vraie intention lorsqu’il aide ses clients à perdre des kg et cette intention est essentiellement tournée vers eux. C’est assez contraire à l’image que je m’en faisais très tape à l’œil de l’émission et à leur côté Barbie et Ken. Comme quoi il est toujours bien d’aller voir soi même sous le vernis!

Je suis contente d’avoir été plus loin que cette image. Nous avons de très nombreux points communs sur notre vision du coaching au service de nos clients.

Un grand chapitre est consacré à comment se fixer des objectifs dans ce domaine. Nous sommes raccord Chris et moi sur comment se fixer de bons objectifs.

Le cycle High Carb HC – Low Carb LC

Au début de ce challenge, comme la semaine était incomplète, je suis partie du principe que les deux premiers jours étaient des HC, ce qui m’a obligée à faire 3 jours de LC pour maintenir du HC le week end (ma préférence). Les vrais principes du Carb Cycling sont d’alterner les deux pour que le corps ne ressente jamais de phénomène de famine. Cela permet de maintenir ce mode alimentaire sur le long terme. Pour les semaines suivantes, je vais le planifier 1 jour sur 2.

Les jours LC, le sommeil peut être perturbé

J’ai bien eu des nuits plus agitées, les nuits de LC, alors que je dors habituellement comme un bébé. Deux raisons à cela: la réduction calorique et l’action des glucides sur le sommeil.

Les glucides entrainent la production d’insuline qui favorise la production de tryptophane qui augmente la quantité de sérotonine et favorise le sommeil (théorie de Wurtman).

Cela se réglera assez vite avec l’adaptation de mon corps à la méthode.

Cette méthode ne préconise pas de g de glucides

Cela peut sembler le rêve mais en y regardant bien, il y a bien aussi une valeur cadrée pour les glucides. Pas de magie chez Chris.

La maîtrise par les calories

Chris propose 1200 kcal les jour LC. Je pense que c’est trop bas à mon sens car est en dessous du métabolisme de base, qui est pour moi vers 1350 kcal/ jour. Je vais donc rester à 1400 comme prévu.

Son argument comme quoi l’alternance LC-HC empêche le corps de se mettre sur la réserve est recevable, mais j’ai déjà du mal à respecter 1400 kcal…. restons en là!

Chris propose 1500 kcal les jours de HC et comme j’ai eu du mal à consommer mes 1760 kcal cette semaine, je vais passer à ça en conservant 175g de glucides et 123g de protéine. Attention si vous faites cela, il faut bien recalculer comme dans mon premier article tous les macros et paramétrer l’application avec les nouvelles valeurs.

La maîtrise des glucides

Comment s’y prend Chris pour mesurer indirectement les glucides?

  • La maîtrise des calories en préconisant des kcal cibles en LC et en HC.
  • Il définit un code très intelligent de quantité associée à un gabarit: taille de la paume pour la quantité des viandes, le poing pour la quantité des féculents, la moitié du pouce pour les quantités de lipides.
  • Il donne aussi la liste des aliments autorisés ainsi que les portions correspondants à 100kcal, donc les jours à 1200kcal on pêche 12 fois dans les aliments autorisés LC et les jours à 1500kcal, 15 fois.

De mon côté, je connais parfaitement la liste des aliments cétogènes (LC) donc je n’ai qu’à surveiller les quantités. Peser ne me gêne pas.

Le résultat sera le même, vous serez capable en quelques semaines d’estimer vos calories et vos glucides d’un coup d’œil quelque soit la méthode choisie. Faites ce qui est le plus simple pour vous.

5 repas par jour

Jusque là, je ne suis pas très adepte de manger plus de 3 fois par jour, car j’aime savoir les estomacs au repos :). Mais je veux bien tester pour voir si cela fonctionne pour moi.
Techniquement, manger 5 fois par jour permet au corps de ne pas risquer de phénomène de mise en réserve et fait fonctionner le « four à énergie » régulièrement de sorte que le métabolisme de base ne peut pas se réduire.

Un jour libre

C’est la bonne nouvelle 🙂 puisque vous êtes en déficit calorique plus ou moins toute la semaine, vous avez le droit de faire une journée off chaque semaine, dont le plafond est fixé à 2400 kcal. Le principe est clairement de se faire plaisir avec les aliments que l’on aime et que l’on n’arrive pas à caser même en HC dans ce mode alimentaire.

Il est fixé le dimanche mais cela peut être le jour que vous voulez, toutes les semaines le même jour.

Au programme d’aujourd’hui, pain, nutella, pizza, galette des rois, camembert, chocolats… Pas tous ensemble en même temps hein?…. Oui oui, je vous vois ricaner 🙂

Ce que j’en ai appris, c’est que finalement, après quelques jours, c’est difficile de se « gaver ». Je vais rester « raisonnable » même ces jours là, bien que je me sois vraiment fait plaisir. Je me suis demandée ce qui me manquait vraiment dans le reste de ma semaine. Vous devenez très clairvoyant sur ce qui vous manque vraiment et ce que vous avaliez avant « presque » sans vous en rendre compte…

Du sport les jours LC

Ça c’est une vraie révélation pour moi, car un peu contre intuitif. J’ai toujours mis mes entrainements les jours de HC. Instinctivement cela me semblait matcher avec un jour où vous vous nourrissez abondamment. Et bien, Chris conseille lui, de mettre ses entrainements plutôt les jours de LC pour favoriser le départ des graisses. Ce point m’interpelle suffisamment pour que je souhaite le tester par moi même. Je mettrai mes entrainements les jours de LC.

Chris préconise de faire du HIIT et de la musculation, j’étais bien sur ces deux modes d’entrainements. Ses entrainements sont longs notamment vers la deuxième moitié des 12 semaines de challenge. Je n’arriverai clairement pas à intégrer tout ce sport dans mon quotidien, même en le fractionnant plusieurs fois sur la journée. Je choisis de continuer mon programme prévisionnel entre trainsweateat.com et la salle où je suis inscrite.

Blouser son corps

Le corps s’habitue assez vite à tout mode alimentaire et vous verrez irrémédiablement arriver le plateau en alimentation comme en sport. Pour éviter cela au maximum vous êtes invité à blouser votre corps, c’est à dire à changer encore et encore vos habitudes. Je vous ai souvent vanté le pouvoir puissant des routines, pour l’alimentation et le sport c’est contre-productif!

Une semaine de HC toutes les 4 semaines:

Une semaine par cycle de 4 se passera totalement en HC. Toujours en déficit mais avec des glucides pour casser le rythme « ronron » des semaines.

Changer sa pratique sportive régulièrement

Là aussi, on change, on varie, on augmente les charges, on augmente les séries, on sort de sa zone de confort!

 

Voici quelques nouvelles informations essentielles issues du livre de Chris Powell. Ce livre est facile à lire, vous en ressortez avec toutes les clés nécessaires à la réussite et un vrai planning détaillé de la méthode.

Dites moi en commentaire si vous commencez la méthode avec moi dès demain?

Le livre en anglais c’est par ici ! C’est un anglais assez scolaire, il est facile à lire !

(liens affiliés)

Partager l'article: