8 secrets pour un ventre plat

Je ne suis pas très adepte de mon petit ventre, et cela depuis toujours 🙂 Je trouve qu’il alourdit mon profil. C’est pareil pour toi ? Je vais donc te partager mes secrets de ventre plat. Tu verras assez vite les résultats en suivant mes conseils pas à pas.

Si tu découpes ton ventre en tranche (burk), qu’est ce que tu y vois si tu regardes de l’extérieur vers l’intérieur ?

  • la peau
  • la graisse cutanée
  • les muscles
  • les viscères
  • la graisse viscérale
  • la colonne vertébrale

Avec cela, il est assez facile de détecter ce qui fait un ventre arrondi : les graisses, des viscères gonflées ou affaissées. Voilà, j’ai tout dit, tu peux retourner à tes activités merci au revoir 🙂

Non je plaisante, reste un peu quand même 🙂

Nous allons voir comment s’occuper de chaque partie.

1. Réduire sa masse grasse

Il y a deux sortes de masse grasse : celle qui fait le bourrelet autours de tes hanches et sur ton ventre : la graisse abdominale, et celle qui est entre tes intestins et ton colon : la graisse viscérale. Elles ne partiront pas avec la même facilité.

C’est assez simple à « mesurer ». Couchée sur le dos, essaie d’attraper tout la peau avant de ressentir une certaine résistance, comme une plaque abdominale à travers laquelle tu ne peux pas aller, ce que tu attrapes avec tes doigts c’est la graisse abdominale. Ensuite la « paroi » que tu ressens ce sont les muscles. Si c’est moelleux ensuite lorsque tu appuies sur les muscles, c’est la graisse viscérale en dessous.

Alors comment la réduire ?

La première des choses est d’être en léger déficit calorique. Pour cela il faut réduire un peu (j’ai dit un peu je te vois venir…) ses calories, augmenter ses dépenses en faisant plus d’activité (marche rapide, HIIT, …), maîtriser ses glucides et ses lipides.
Ce que je te conseille, ce sont des viandes blanches et/ou maigres et des légumes à tes principaux repas. Tu peux les agrémenter de toutes les épices et herbes que tu aimes. J’aime particulièrement le combo poulet curry et courgettes à l’ail ou le poulet paprika piment au four avec des brocolis et un peu de crème 🙂

Il faut bien sûr limiter tous les aliments transformés, mais tu peux te faire plaisir avec les légumes et les fruits. Plus tu mangeras des choses non transformées et plus tu atteindras tes objectifs rapidement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Challenge Carb Cycling: le résultat

Des légumes crus ou cuits ? Idéalement 1/3 crus pour leurs vitamines et 2/3 cuits pour ne pas trop agresser tes intestins.

Il n’est pas possible de choisir où l’on souhaite perdre du gras, sinon ce serait trop facile 😉 il faudra donc descendre le taux de masse grasse de tout son corps pour commencer à voir des résultats ! Tu comprends donc facilement qu’entre le moment où tu commences ton aventure et les résultats définitifs, il va se passer un peu de temps. Motivation et discipline sont les deux clés de cette phase.

2. Boire beaucoup !

L’eau est vitale mais elle permet aussi de faire fonctionner de manière opérationnelle tous les émonctoires, c’est à dire les organes chargés d’évacuer les déchets ! Tu m’auras comprise sans te faire de dessin 💩, si tu vas régulièrement aux toilettes ton corps va évacuer les déchets qui s’accumulent dans ton corps. Et c’est une ex grande constipée qui te parle 🙂 Bon aller on referme la parenthèse glamour 🙂 Il faut viser au moins 2 litres d’eau par jour. Objectivement, est ce que tu bois assez ? Le thé et le café sont des faux amis de l’hydratation, ils déshydratent plus qu’ils n’hydratent. Il ne faut donc pas les compter.

Il existe de nombreux édulcorants ou des aliments naturels pour lui donner du goût (citron, menthe, concombre), pour les plus chameaux d’entre nous 🙂

3. Faire des abdos

Si on regarde de plus prêt comment sont faits les abdominaux de l’extérieur vers l’intérieur en mode mille feuilles : le droit, les obliques externes, les obliques internes et le plus profond le transverse.

Il est essentiel de trouver des routines qui permettent de travailler l’ensemble des muscles régulièrement pour s’assurer une sangle abdominale tonique. Bien travaillés, les abdominaux tiennent mieux le tronc et réduisent les maux de dos. Si tu es cliente des lumbago comme moi, le travail des abdominaux a sauvé mon dos !

Je suis très cliente des routines de Tiphaine Charles, car elles sont très complètes, accessibles aux débutantes. On constate assez vite les résultats car elles ne négligent aucun muscle 🙂

4. Faire des abdos hypopressifs

Quesako ? Là on s’attaque au transverse, le plus profond du corps, celui qui tient les organes en place. Plus il sera musclé et plus votre ventre sera plat. Mais il faut tous les travailler, pas seulement celui-là hein ?!

La technique consiste a contracter les abdominaux en expirant et de rester contracté quelques secondes.

Les grandes spécialistes des abdos hypopressifs sont Lauriane Lamperim et son programme abdominaux utiles ou Joëlle Bildstein et sa méthode TBL. J’ai testé les deux elles sont tops ! Mais tu trouveras aussi beaucoup de vidéos sur le net en mode gratuit chez Tiphaine.

5. Une bonne flore intestinale

Il peut y avoir beaucoup de déchets dans les intestins et le colon, à force cela pèse sur les organes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mon Muesli de chez Foodspring

Plus votre flore intestinale sera en bonne santé et plus elle fonctionnera correctement. Pour l’aider, mangez un maximum non transformé, des légumes et fruits de saison, naturel et local.

Il est possible plusieurs fois par an de le booster avec des pré- et pro-biotiques. Ces gélules permettent de rééquilibrer la flore intestinale parfois un peu maltraitée par nos façons de vivre…

Mes probiotiques préférés c’est le Guard de Braineffect.

6. De petits repas plus fréquents

Plutôt que 3 gros repas, faites 5 petits repas. Cela chargera moins votre organisme tout dévoué à la digestion et à l’élimination. L’idée est de répartir les quantités sur 5 repas, pas de manger plus !

Je ne vais rien t’apprendre, lorsque tu fais un gros repas, ton ventre devient énorme pendant deux jours. On a tous connu cela. Ensuite les joies de l’homéostasie (c’est à dire la capacité de ton corps à revenir à l’équilibre) font que tout revient dans l’ordre, ou presque si tu recommences un peu trop souvent !

7. Des fibres, encore des fibres !

Toujours pour stimuler la vidange du colon, il est essentiel de manger suffisamment de fibres. On trouve des fibres dans les fruits, les légumes et les légumineuses. Nous n’en mangeons généralement pas assez et il est possible de complémenter avec du psyllium. Il faut les augmenter doucement sous peine d’être irritée et bien entendu boire suffisamment d’eau pour les faire gonfler, mais cela nous en avons déjà parlé.

8. Gérer son stress, dormir et faire du sport

Ce qui peut aussi faire gonfler le ventre ou stocker de la graisse, c’est un stress trop important. Méditez ou faites de la cohérence cardiaque pour baisser le cortisol. Faites du sport autre que les abdominaux pour évacuer stress et vous tonifier de manière globale. Tout est bon du moment que vous vous faites plaisir. Et dormez, au moins 7h00, un manque de sommeil favorise un taux de cortisol élevé et donc un stockage de graisse important. Restez zen !

En conclusion

Voilà votre plan d’actions ventre plat tout tracé ! Rien ne se fera en un jour. Si vous vous y prenez une semaine avant de vous glisser dans votre bikini ou un mariage, point de miracle. Mais si vous êtes assidue dans vos actions vous verrez votre corps changer en quelques semaines.

Vous allez me dire que je n’ai pas abordé certaines autres techniques : LPG (palpé-roulé), crèmes, compléments alimentaires, sèche…

C’est volontaire ! Avec ces 8 secrets vous obtiendrez déjà 80 à 90% des résultats, si vous voulez aller plus loin, vous pourrez vous pencher sur les autres techniques. Mais la priorité est de mettre en place ces 8 secrets. Si vous prenez des compléments alimentaires ou si vous investissez dans du palpé-roulé en institut sans avoir mis en place ces 8 secrets vous n’obtiendrez quasiment aucun résultat. Faites moi confiance !

Prenez soin de vous et des vôtres.
Magali

Partager l'article: